www.faune-maine.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Grive litorne 16-17
       - 
Grive mauvis 16-17
       - 
Tarin des aulnes 16-17
       - 
Pinson du Nord 16-17
       - 
Oie cendrée 2016
       - 
Tarier pâtre 16-17
       - 
Loutre d'Europe 12-17
       - 
Castor d'Eurasie 12-17
       - 
Muscardin 12-17
       - 
Frelon asiatique 13-18
       - 
Héron garde-boeufs 16-17
       - 
Fauvette pitchou 15-17
 - 
Les galeries
Information
 - 
Actualités
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques d'utilisation
Atlas, enquêtes
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
La faune de votre commune
 - 
Cartes de présence
Publications
 - 
Le Tarier pâtre : articles scientifiques de la LPO Sarthe
Oiseaux
  Enquêtes
    - 
STOC-EPS
    - 
Observatoire Rapaces
    - 
Module oiseaux des jardins - Mode d'emploi
  Comité d'Homologation du Maine (CH Maine)
    - 
Présentation du CH Maine
    - 
Règlement intérieur du CH Maine
    - 
Liste des espèces soumises à homologation en 53 et 72 - Fiche d'homologation
    - 
Rapports du CH Maine
    - 
Renouvellement des membres du CH Maine pour 2017
    - 
Lien vers le Comité d'Homologation National (CHN)
 - 
Vous trouvez un oiseau bagué - Quoi faire?
 - 
Date d'arrivée des estivants en Sarthe
Mammifères
 - 
Aide à l'identification
Reptiles et Amphibiens
 - 
Aide à l'identification
 - 
Atlas amphibiens reptiles des Pays de la Loire
Insectes
 - 
Aide à l'identification
 - 
Préfiguration d'une Liste Rouge des Odonates des Pays de la Loire
 - 
Atlas provisoire des Orthoptères en Mayenne - Etat 2014
Mode d'emploi de la base - Code de déontologie
 - 
Vérificateurs www.faune-maine.org
 - 
Mode d'emploi de la base
 - 
Code de déontologie
Listes de discussions départementales
 - 
Acoustique chiro Pays de la Loire is a Groupe
 - 
Chauves-souris en Pays de la Loire
 - 
ObsMaine
 - 
Papillons72
 - 
Orthopteres72
 - 
Odonates72
 
Le réseau des dites Visionature / Biolovision dans le monde
 
Naturalist : l'appli pour smartphones
Les liens

Actualités
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 171
 
dimanche 9 juillet 2017
Oiseaux
Réorganisation taxonomique des Sizerins

Bonjour à tous,

La   CAF   (Commission   de   l'Avifaune   Française)  a décidé de «splitter» (considérer comme espèce à part entière) le taxon cabaret.

Si l'on met à part le Sizerin blanchâtre Acanthis exilipes  (rarissime   en   France   et   encore   jamais noté en Mayenne et en Sarthe à ce jour), il existe désormais donc 3 possibilités de saisir une observation de Sizerin sur la base:

- Sizerin cabaret Cadruelis flammea cabaret

- Sizerin flammé Carduelis flammea flammea

- Sizerin indéterminé Carduelis sp.

Vous remarquerez que les noms latins sont encore erronés puisque ces deux taxons sont encore considérés comme deux sous-espèces (trois noms latins) et que c’est encore l’ancien nom de genre «Carduelis » qui est utilisé et non l’actuel (« Acanthis »). Toutefois, l’essentiel est que vous pouvez désormais saisir vos observations de Sizerins en utilisant ces trois taxons.

Sur décision du Comité d'Homologation du Maine (CHM), les données existantes de Sizerins ont donc été modifiées et réattribuées au taxon correspondant.

SIZERIN INDÉTERMINÉ

L'identification des Sizerins étant très délicate, et de nombres observations anciennes ne pouvant être rattachées a posteriori à l'une de ces deux espèces, ont été attribuées à ce taxon. Même   si dorénavant   ce   choix   devra   être   évité   au maximum,   il   apparaîtra   néanmoins   le   seul possible   dans   le   cas   d'oiseaux   en   migration uniquement   contacté   au   cri.   Les   émissions vocales,   bien   que   légèrement   différentes   pour les oreilles les plus averties, restent trop proches pour une identification certaine.

 

SIZERIN CABARET

Cette   espèce   se   reproduit   en   Europe   Centrale (Alpes   et   Jura   au   plus   proche   de   la  Côte-d'Or) ainsi que sur les îles Britanniques et le sud-ouest de   la  Scandinavie.   Géographiquement  le  plus proche,   c'est   également   fort logiquement   le moins rare chez nous. Parmi les anciennes mentions de Sizerin, ont été placées   en   cabaret   celles   dont   l'observateur avait mentionné en commentaire «sous-espèce cabaret» et celles dont les photos permettaient d'identifier cette forme.

 

SIZERIN FLAMMÉ BORÉAL

Cette   espèce   se   reproduit   en   Europe   plus   au Nord que le S. cabaret, en Fennoscandie et en Russie.   Rare   dans   toute   la   France. Seule les observations de cette espèce confirmées par des photos seront reclassées dans cette catégories (<3 observations possibles sur la base).

 

Pour   aller   se documenter sur l’identification  des Sizerins:

- Un article dans le Falco n° 36 (p.75-85)

- Un article en anglais richement illustré

- Un superbe article de blog en anglais

 

PS : actualité basée sur la note rédigée par Antoine Rougeron pour la Côte d'Or.

posté par Benoît Duchenne
 
jeudi 11 mai 2017
Avis de recherche de documents pour une monographie sur le Faucon crécerelle

Dans le cadre d'une monographie en langue anglaise sur le Faucon crécerelle Falco tinnunculus, les auteurs recherchent :
- des photographies libres de droit, qualité excellente, posture et comportements originaux,
- des dessins, aquarelles, peintures (Net B ou couleur) libres de droit
 

Pas de rémunération possible. Le nom du photographe ou de l'artiste  figurera dans le livre à distribution internationale.
Engagement écrit entre les 2 parties.

Propositions à envoyer simultanément aux 3 adresses suivantes : Istrenna@gmail.com, nicolasboileau3@aol.fr,hungrybirdstour@gmail.com

Pour les auteurs, Nicolas Boileau 06 71 77 53 28

posté par Benoît Duchenne
 
lundi 1 mai 2017
Oiseaux
Les observations remarquables de l'hiver 2017 en Mayenne

Le compte-rendu d'une saison exceptionnelle pour la Mayenne à lire et archiver. Compte-rendu réalisé à partir de l'ensemble des observations publiées sur faune-maine. Merci à tous les observateurs et photographes.

posté par Benoît Duchenne
 
jeudi 20 avril 2017
Oiseaux
Enquête nationale sur les espèces communes (EPOC)

Maintenant plus d’un mois que l’enquête sur les espèces communes est lancée. Grâce au protocole EPOC, ce sont des milliers de données standardisées qui ont déjà été recueillies et qui vont permettre d'améliorer nos connaissances sur les tailles de population nationales des espèces communes.

De nombreux observateurs ont déjà adhéré au protocole EPOC et saisissent un grand nombre de leurs données sous forme de formulaire de 5 minutes. Cependant, cette démarche doit se poursuivre et s’intensifier auprès du réseau ornitho.

Nous vous invitons donc à appliquer le protocole EPOC lors de vos sorties naturalistes. Vous êtes partant ? Petit rappel du protocole :
•        Point d’écoute fixe de 5 minutes
•        Point d’écoute placé au gré de l’observateur
•        Comptage exhaustif de tous les individus de toutes les espèces détectées
•        Différenciation individu local/individu en transit

Un seul mot d’ordre : « où vous voulez et quand vous voulez ». Pas besoin de planifier vos EPOC. Vous pouvez en réaliser le nombre que vous souhaitez, qu’importe le lieu ou la date. Il est tout de même conseillé, avec l’augmentation des températures, de privilégier les heures matinales pour profiter du pic d’activité des oiseaux chanteurs.

Pour saisir vos EPOC ? Deux possibilités : avec l’application NaturaList en direct sur le terrain et le pointage précis des individus observés. Ou bien depuis l'ordinateur, à partir des notes prises sur le terrain.

Nous rappelons que malgré leur ressemblance, le protocole EPOC ne vise en aucun cas le remplacement du STOC EPS. Les deux dispositifs sont complémentaires et permettront une couverture renforcée du territoire.

Dès cette année, nous espérons une couverture maximale du territoire français avec plusieurs EPOC dans chaque département. Pour atteindre cet objectif, nous comptons sur vous.

Pour plus de détail, vous pouvez télécharger le guide relatif à cette enquête qui apporte des précisions et des recommandations sur l'application du protocole EPOC.

Merci pour votre participation.

posté par Julien Moquet
 
lundi 10 avril 2017
Le WE Herpétologique en bref...

Voici un petit compte-rendu du week-end hepétholopgique aui a eu lieu du 31 mars au 2 avrill :

- 12 communes prospectées,

- 99 données saisies sous Faune-Maine.

Pour les amphibiens :

- 89 données,

- 9 espèces différentes rencontrées,

- 8 communes avec des nouvelles espèces pour l'Atlas régional.

Pour les reptiles :

- 10 données,

-4 espèces différentes rencontrées

- 3 communes avec de nouvelles espèces pour l'Atlas régional.

 

Merci à la quinzaine de participants !!

posté par Claire Chatagnon
 
vendredi 7 avril 2017
Oiseaux
Dernière année pour l'Atlas Oiseaux européen EBBA2

2017 est la dernière année de cartographie pour le deuxième atlas des oiseaux nicheurs d’Europe. Dans certains pays, en particulier dans l’est et le sud-est de l’Europe, mais aussi en Espagne, il manque encore des données pour obtenir une bonne couverture. Vous pouvez contribuer à combler ces lacunes, pendant vos vacances par exemple. Les zones prioritaires (en vert) sont présentées sur cette carte. Pour saisir les observations, nous vous recommandons l’application NaturaList, qui peut être utilisée dans toute l'Europe. Les listes d’observations complètes sont particulièrement utiles pour ce projet.

Nous vous remercions de votre précieuse collaboration et nous vous souhaitons beaucoup de plaisir pendant la collecte des données - où que vous soyez en Europe !

posté par Claire Chatagnon
 
lundi 27 mars 2017
Oiseaux
Suivi des oiseaux communs par points d'écoute…

EPOC ? 

Dès ce printemps, la LPO lance une enquête sur les espèces d’oiseaux communes. En effet, les connaissances sur la taille des populations des oiseaux communs à l’échelle nationale demeurent lacunaires. Ce constat est problématique compte tenu du statut de conservation de plusieurs espèces qui se détériorent.

Ainsi, afin de mieux estimer les populations d’oiseaux communs, la LPO, en collaboration avec le Muséum national d’histoire naturelle, a développé le protocole EPOC (estimation des populations d’oiseaux communs) qui s’appuie sur le réseau VisioNature et la saisie par formulaire.

Actuellement, vous récoltez tous les ans des millions de données de qualité qui permettent de réaliser des cartes de répartition fines mais aussi des phénologies précises pour de nombreuses espèces. Pour aller encore plus loin, nous vous proposons de privilégier la saisie par formulaire et particulièrement le protocole EPOC qui permettra, en le couplant aux suivis STOC-EPS d'estimer des effectifs nationaux pour les espèces communes.

Le protocole EPOC se résume suivant 4 modalités :

  • point d’écoute fixe de 5 minutes ;
  • point d’écoute placé selon l’observateur ;
  • comptage exhaustif de tous les individus de toutes les espèces détectées ;
  • différenciation individu local/individu en transit.

Aucun réplicat n’est demandé et l’observateur peut réaliser le nombre de points qu’il souhaite. Ce qui veut dire « où vous voulez et quand vous voulez » !

Deux modes de saisie sont possibles. Le premier avec l'application mobile NaturaList, donc directement sur le terrain, avec un pointage précis des individus détectés. Et le second, depuis l'ordinateur, à partir des notes prises sur le terrain.

Malgré leur ressemblance, le protocole EPOC ne vise en aucun cas le remplacement du STOC-EPS. Les deux dispositifs sont complémentaires et permettront une couverture renforcée du territoire.

Dans le document ci-joint, en plus du contexte de l’enquête et du protocole EPOC, vous trouverez un tutoriel de saisie permettant de saisir facilement vos points d’écoute sur les bases VisioNature.

Merci pour votre implication pour une meilleure connaissance de notre avifaune commune.

posté par Claire Chatagnon
 
vendredi 24 mars 2017
Amphibiens
Programme du week-end herpéto en Mayenne (31/03 au 2/04)

Comme vous le savez, un week-end de prospection amphibiens et reptiles se déroulera en Mayenne du 31 mars au 2 avril.

Découvrez le programme complet de ce week-end.

Vous pouvez encore vous inscrire !

posté par Claire Chatagnon
 
mercredi 15 mars 2017
Oiseaux
Oiseaux : dénombrement des oiseaux d'eau - synthèse 2016

Chaque année, à la mi-janvier, sous l'égide de Wetlands International, près de 1 500 ornithologues dénombrent les oiseaux d'eau dans toutes les zones humides de France.

Vous pouvez retrouver la présentation du comptage 2016 en cliquant << ici >>.

Pour télécharger la synthèse nationale au format PDF, cliquez << ici >>.

En vous souhaitant une bonne lecture,

Clémence GAUDARD, Coordinatrice Wetlands France

 

Canard siffleur Anas penelope - Crédit photo : Emile Barbelette.

posté par Claire Chatagnon
 
mardi 7 mars 2017
Coléoptères
Nous vous invitons à rechercher Clitostethus arcuatus

Le beau temps pointe timidement le bout de son nez, et il est temps de sortir : Dans le cadre de l'atlas des coccinelles, nous vous invitons à rechercher Clitostethus arcuatus !

C'est une des plus petites espèces de coccinelles. Elle n'en reste pas moins assez facile à identifier avec son arc clair dessiné sur ses élytres. Si elle semble assez bien représentée au sud des Pays de la Loire elle apparaît, en l'état des connaissances, beaucoup plus rare au nord du Massif armoricain et en Normandie !

Son pic d'activité principal commence à partir de mi-février pour se poursuivre jusqu'à la mi-avril. C'est donc le moment idéal pour la rechercher ! Elle semble affectionner les lierres bien exposés au soleil fixés sur un support minéral, alors n'hésitez pas à aller battre cette végétation (avec un parapluie japonais, ou juste en tendant un drap blanc dessous). Attention l'espèce reste très petite. Après avoir réalisé le battage d'une plante il faut bien inspecter sa nappe même si on ne voit rien bouger dans un premier temps. L'espèce est assez rapide et, passée la chute et un temps d'immobilité, son déplacement sur la toile la rend plus facilement détectable ensuite.

Dans tous les cas n'oubliez pas de noter lors de vos observations de coccinelles : la date, le lieu (commune, lieu-dit, coordonnées géographiques si possible) et le nom de l'observateur. Pour faire encore mieux l'idéal est de rajouter : le support (sur quelle plante a été observée la coccinelle), un nombre d'individus ou toute autre information utile pour expliquer à terme la répartition des coccinelles sur notre territoire.
 

Vous pouvez transmettre vos observations sur le site, mais pensez à y ajouter une photo.
 

Bonnes prospections !

 

CARNET Mathurin (mathurin.carnet@laposte.net)

 

Photographies de Emmanuel Jacob

posté par Claire Chatagnon
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 171

Ligue pour la Protection des Oiseaux délégation Sarthe et Mayenne Nature Environnement
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017